Étant entouré de la beauté des pierres précieuses naturelles en permanence, il est difficile de choisir une seule, mais je dois mentionner la labradorite comme l’une des premières pierres précieuses dont je suis vraiment tombé amoureux. Ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que la Labradorite est un minéral qui s’est cristallisé dans un bloc rocheux dur. Techniquement, un minéral de feldspath (qui signifie fondamentalement qu’il se cristallise sous le magma). Dans son état naturel, vous pouvez trouver de la labradorite dans de nombreuses couleurs – blanc, gris, bleu clair, vert clair, orange pâle – rouge ou noir, généralement avec de beaux effets multicolores de violet, bleu et vert, appelés effet Schiller ou l’adularescence. Ces reflets sont les éclats de couleur présents dans un minéral ou une pierre lorsqu’il capte la lumière de biais.

La Labradorite a été découverte pour la première fois au Canada dans la région du Labrador par les missionnaires moraves en 1770 qui l’ont nommée ainsi. Il est cependant mentionné dans les légendes par la tribu inuite dont la légende prétend que la labradorite est tombée du feu gelé d’une aurore boréale. Alors, comment ne pas aimer une pierre aussi magique ?

Avec sa beauté silencieuse, il est souvent facile de négliger la labradorite, surtout si on la compare aux charmes plus évidents d’opale ou d’améthystes, mais jetez un autre regard sur ce bijou, laissez-le capter la lumière et regardez son irisation à couper le souffle.

Selon les guérisseurs en lithothérapie, porter de la labradorite fait ressortir le meilleur de l’homme, rendant la vie plus agréable. Cela encourage la courtoisie et tempère le côté négatif de notre personnalité. Elle est bénéfique pour les poumons, facilite la digestion et le métabolisme. Elle calme l’esprit hyperactif et stimule l’imagination en apportant de nouvelles idées. C’est un minéral édifiant qui contribue à éliminer les peurs et les angoisses.

Alors foutaises ou vérité ? franchement, je suis un peu moins spirituel que cela : je le porte parce que je l’aime, parce je vibre à chaque fois lorsque je découvre un nouveau reflet dans mon bijou labradorite que je possède et que je porte depuis longtemps.

J’ai toujours été fasciné par les mille nuances de ce minéral dont le nom rappelle son pays d’origine, la côte du Labrador au Canada : la labradorite. C’est une pierre apparemment discrète, mais pleine de personnalité. Pour un premier regard inattentif, son opacité le rend discret au point de passer inaperçu. Mais sous son apparence grise-verdâtre, il cache une vitalité qu’aucun autre minéral ne possède. En fait, sous un autre angle, il s’illumine de mille couleurs : bleu, jaune, vert, orange, bleu clair, blanc, noir … Ses innombrables facettes se détachent sur le fond sombre et révèlent un caractère imaginatif, brillant et magnétique. Le changement d’ « humeur » qui caractérise ce minéral s’appelle labradorescence .

Pour capturer la personnalité de la labradorite, il faut observer avec intelligence, modifier son point de vue, entraîner son esprit à voir au-delà de l’apparence. Ce n’est pas un hasard si c’est un minéral associé à la spiritualité, il augmente la créativité, renforce l’intuition et permet de comprendre la véritable nature de l’action humaine.

Ses reflets irisés sont comparés aux couleurs hypnotiques des plumes de paon ou aux nuances fantaisistes de certains papillons tropicaux. Grâce à ces jeux lumineux, il est traditionnellement considéré comme un joyau qui peut rendre le porteur fascinant et séduisant.

Il est étonnant de voir comment la nature, dans ses différentes manifestations, reproduit des formes et des couleurs. La Labradorite est un exemple de minéral magique au même titre que l’incroyable roue du volatile. Comme la queue du paon apparaît dans toute sa beauté quand on s’y attend le moins et vous séduit par ses reflets irisés.