En joaillerie et bijouterie, le sertissage est l’action de fixer des pierres et diamants sur un bijou : pendentif, bague, boucles d’oreille… Cette tâche est réservée au sertisseur qui possède toutes les compétences nécessaires pour réaliser cette technique en bonne et due forme. Il utilise généralement une onglette pour garantir un serti impeccable. Mais quelles sont les principales techniques de sertissage ?

Le serti à griffes, le serti grains et le serti clos

Le serti à griffes est la technique du sertissage des bijoux la plus prisée car elle permet de mettre en valeur la pierre sans faire de l’ombre au bijou. Le mode opératoire est simple : on enserre les pierres entre plusieurs griffes. On peut compter généralement entre 2 à 8 griffes. Pour la finition, le sertisseur utilisera une fraise.

Le serti à grains ou pavage est surtout destiné aux petites pierres rapprochées les unes contre les autres. La méthode est également réalisée à l’aide d’une fraise et la finition sera faite à l’échoppe.

Le serti clos quant à lui consiste à serrer la pierre d’une feuille de métal sur la monture du bijou. Quand toutes les pierres sont bien positionnées, le sertisseur procède à la finition : il coupe les clous et lime pour un rendu plus agréable. Pour la finition, on utilisera aussi l’échoppe.

Le serti illusion, le serti invisible, le serti LS et le serti rail

Le serti illusion est une technique du sertissage des bijoux assez unique. Il consiste à faire une simulation de pierre à l’aide du métal. Ce dernier sera ensuite rhodié à l’aide de l’échoppe et de la fraise pour une brillance optimale.

Dans le cas du serti invisible, le métal va s’effacer devant la pierre. La pierre sera donc valorisée. Le serti LS procède différemment. La pierre sera entourée d’un fin métal. Enfin, pour le serti rail, les pierres sont placées entre deux rails métalliques.

Le serti de masse, le serti barrette, le serti à brides et la bague tension

Le serti de masse est une technique du sertissage des bijoux assez similaire au serti clos sauf qu’elle est réservée aux pierres rondes. Ces dernières sont placées à fleur de métal. Pour le serti de barrette, plusieurs pierres sont placées côtes à côtes entre deux barrettes de métal.

Dans le cas d’un serti à brides, une pression est maintenue entre les deux pierres grâce à un fil qui les sépare. Et pour terminer, pour la bague tension, la pierre est soutenue via la pression du métal.